Le mythe du café communautaire

P1030572

Café-atelier à Yokohama

 

Il y eut une certaine naïveté dans les anciens projets de Le Corbusier. Il groupait les cités autour de « centres civiques ». Nous savons trop bien aujourd’hui qu’un telle centre deviendrait aisément le « noyau » fonctionnel et opérationnel d’une bureaucratie qui veillerait de près sur l’intégration de la communauté. N’y a-t-il pas une naïveté un peu analogue dans l’idée de « couronner » la Ville nouvelle par une Académie qui offrirait des locaux aux membres de la communauté ayant des vocations artistiques ? Bien entendu, le projet n’est pas absurde et révèle une extrême bonne volonté, tout à fait digne d’estime.

« Utopie expérimentale : pour un nouvel urbanisme » Henri Lefebvre in : Revue française de sociologie. 1961

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :